Pouvoir et domination : les postures

La chercheuse en psychologie sociale, professeure associée à l’Université d’Harvard Business School, Amy J.C. Cuddy a effectué une recherche sur les postures du corps qui véhiculent le pouvoir et la domination.

Ces postures qui consistent pour celui qui les prend à occuper le maximum d’espace (bras levés, coudes marqués, jambes écartées…), provoquent en lui une augmentation de testostérone et une diminution de cortisol (hormone en lien avec le stress).

En prenant de telles postures durant au moins 2mn, la modification des taux de ces deux hormones modifie aussi la perception que l’on a de soi : la confiance en soi augmente et la crainte de rivaliser avec autrui diminue.

Ces postures de domination risquent en revanche de provoquer l’effet inverse chez votre interlocuteur : une augmentation du taux de cortisol due à la peur de devoir rivaliser avec vous !

Pour en savoir plus, regardez la vidéo ci-dessous :

SEMIOPOLIS

GRATUIT
VOIR