Les codes de l’ultra-frais

Semiopolis a relevé une quarantaine de codes de l’ultra-frais, cette notion correspondant à la réalité du produit ou étant jouée comme telle.

Dans l’esprit du consommateur, l’ultra-frais apporte la garantie d’un produit sain, car sans conservateur, et aux saveurs authentiques (car préservées).

Voici 3 codes sur les 42 relevés.

© Bonne Maman

Un décor minimaliste : blanc et épuré pour faire le focus sur la qualité saine qui est associée à l’ultra-frais dans l’esprit du consommateur.

UN DÉCOR MINIMALISTE

SIGNIFICATION

VISIBILITÉ

UTILISATION

Le blanc ou l’absence de couleur soutient
parfaitement l’idée d’une absence d’additifs
(conservateurs ou autres). Aussi, du fait
de sa neutralité, le blanc permet de faire
visuellement le focus sur le produit.
Le blanc est par définition une couleur
lumineuse mais la visibilité du packaging dépendra en grande partie de la teinte des packagings environnants. Ceux-ci, colorés pour la plupart, ont de grande chance
de faire contraste avec un packaging à
dominante blanche et du coup de faire
ressortir le packaging blanc.
Il est recommandé d’utiliser le blanc pour
associer l’ultra-frais au sain, au léger, à
l’équilibré et au vrai. Il est nécessaire dans
ce cas de travailler la texture du produit
pour renforcer son appétence car le blanc
ne peut soutenir l’idée d’un goût particulier,
au contraire (attention à l’absence de
goût)…

© Roquefort Société

UN CONTENANT EN PLASTIQUE SEMI-OPAQUE, AVEC UN PAPIER CALQUE

SIGNIFICATION

VISIBILITÉ

UTILISATION

Cette texture est à l’antipode du plastique
transparent qui laisse voir le produit transpirer, se dessécher et perdre de sa
fraîcheur. A l’inverse, le plastique à et calque masque les traces de gras et de
transpiration du produit. Il simule une
contenance sèche et froide.
Ce code ne joue en aucun cas sur la visibilité
du packaging en linéaire. Cette texture n’est visible
qu’à quelques centimètres du produit, elle ne peut donc
pas être responsable d’un « accrochage »
visuel du shopper.
Ce code est intéressant pour mettre en avant l’ultra fraîcheur du produit mais aussi la qualité de conservation
du contenant lui même puisqu’il est montré dans sa capacité à retenir la fraîcheur du produit : il donne
l’impression de garder l’eau dans le produit.
Aussi, l’avantage du code semi-opaque est de laisser le produit à moitié
dévoilé et de le rendre ainsi plus « désirable». En plus, il est très adapté au aux produits gras puisqu’il
dissimule la transpiration grasse/luisante du produit qui n’est agréable à percevoir.
 

© Créaline

LES MOTS OU EXPRESSIONS LINGUISTIQUES

SIGNIFICATION

VISIBILITÉ

UTILISATION

De telles expressions ancrent l’ultra-frais
dans un rituel social et donc convivial :
l’univers du marché (fruits de saison), de la
brasserie (plat du jour) est évoqué.
Les signes linguistiques n’attirent pas
l’attention sauf si ceux-ci sont joués d’une
certaine manière sur plan typographique
(police de grande taille et originale) ou
iconographique (insertion du mot dans un
dessin ou icône spéciale comme c’est le cas
dans notre exemple ci-dessus).
L’intérêt d’utiliser ce code pour jouer
l’ultra-frais est de replacer le produit
dans son cycle de vie naturel (comme au
marché) ou de l’ancrer dans un contexte de
consommation social, ritualisé et convivial.
SEMIOPOLIS

GRATUIT
VOIR